News

Une plainte a été déposée contre le commandant en chef de la PNH.

[ad_1]

Le secteur démocratique et populaire a déposé une plainte ce lundi 23 novembre 2020 contre le directeur général a.i de la police nationale d’Haïti. Il dénonce le mauvais agissement des forces de l’ordre à l’égard des militants lors de la manifestation du 18 novembre 2020 pour exiger le départ du Président de la République.

À peine arrivé à la tête de la police nationale d’Haïti, Léon Charles est déjà dans le collimateur du secteur démocratique et populaire. Des membres de cette structure politique, dont Me André Michel ont déposé une plainte au palais de justice de Port-au-Prince, ce lundi 23 novembre contre le commandant en chef de la PNH. Ils reprochent au chef de la police d’avoir avalisé la répression policière sur les manifestants lors de la manifestation du 18 novembre à Port-au-Prince.

Me André Michel et ses collègues avocats Me Darline Moïse et Me Marc Antoine Maisonneuve appellent les organisations de défense des droits humains à soutenir les manifestants victimes de la répression policière. « Nous demandons aux organisations des droits humains, elles qui ont également dénoncé ces actes de brutalité des policières de venir supporter les victimes », a déclaré le porte parole du secteur démocratique et populaire, Me André Michel.

Rappelons que peu après le début de la manifestation du 18 novembre 2020, des affrontements sporadiques se sont produits au Champ de Mars entre manifestants et forces de l’ordre. Selon les autorités policières, trois policiers ont été blessés, un militant de l’opposition a été tué bar balles, et cinq  personnes ont été arrêtées.

Par James Harry Hilaire

[ad_2]

Source link

Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :